Dégâts des eaux, que faire contre un voisin récalcitrant?

degats-eaux: réagir contre un voisin récalcitrantSi vous êtes victime d’un dégât des eaux, commencez par trouver l’origine de la fuite et vérifier que le problème ne vient pas de chez-vous. Même si on est assuré, le dégât des eaux peut devenir une vraie situation de galère, surtout si notre voisin n’est pas du tout compréhensif et refuse de coopérer. Dans ce cas, il faut faire appel aux autorités compétentes.

Dégâts des eaux : Contacter rapidement le syndic et votre assureur

La fuite vient du domicile du voisin, mettez-le au courant de la situation et prévenez le syndic de copropriété de l’immeuble. Puis prévenez également votre assureur par une lettre recommandée dans un délai de 5 jours (selon art. L.113-2 du code des assurances). Le délai doit être respecté, sinon cela vous fera perdre vos droits d’indemnisation. Encore plus, si le retard est à l’origine du préjudice pour l’assureur.

En général, le syndic doit faire appel à un plombier qui viendra chez votre voisin pour faire une constat du problème. Si la fuite s’étendait sur les parties communes, le syndic se chargera de faire les réparations. Si maintenant, elle provient de chez le voisin, tous les deux vous pouvez vous entendre rapidement ou pas.

Si le voisin refuse de coopérer

Vous êtes victime d’un dégât des eaux, malgré vos relations de bon voisinage, votre voisin refuse un arrangement à l’amiable pour la réparation de ce sinistre.

Adressez-lui une lettre recommandée, avec accusé de réception, pour l’informer des dommages que vous subissez et le mettant en demeure de prévenir son assureur.

Surtout n’oublier pas de remettre une copie de cette lettre au syndic, car cela peut avoir des graves conséquences sur les parties communes de l’immeuble. Si rien n’est fait, appelez un expert pour qu’il constate vos dégâts et n’hésitez pas à aller ensuite devant les tribunaux.

Il faut prévenir le propriétaire-bailleur

Si votre voisin est un locataire, contactez également son propriétaire, les travaux peuvent être sous la responsabilité de ce dernier. Le locataire ou le syndic doivent vous procurer ses coordonnées ou vous informer de la situation.

Au cas où le voisin ou le syndic refusent de donner son nom, cette responsabilité les engage.

Si personne ne prend de décision pour régler le sinistre, vous avez la possibilité de saisir : le tribunal d’instance pour un préjudice inférieur à 10 000€ ou le tribunal de grande instance dans le cas où les préjudices sont supérieurs à 10 000€. N’oubliez pas de préciser le caractère urgent de la situation.

Cet article vous a aidé ?
  • Très utile
  • Moyennement utile
  • Peu utile
5

Donner votre avis sur l'intérêt de cet article sur les dégâts causés par les eaux.

Donner votre avis sur cet article qui explique comment se comporter avec un voisin récalcitrant et les dégâts d’eau.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer