Installation d’appareillage sanitaire pour personne à mobilité réduite

 Pose d'appareillage sanitaire

 

Tout est réglementé en ce qui concerne les installations sanitaires. Ainsi, même les personnes à mobilité réduite peuvent y accéder sans difficulté. Pour que cela soit possible, il faut suivre à la lettre les normes établies à ce propos. Des détails liés à l’espace et à la hauteur des dispositifs sanitaires doivent toujours être pris en compte dans l’installation de ces derniers. De ce fait, cette facilité de mouvement pourrait aider ces personnes invalides à adopter une vision moins dégradante de leur handicap.

Les exigences d’appareillage sanitaires pour les personnes à mobilités réduite (PMR)

Les personnes handicapées ont également le droit de se mettre à l’aise. Pour cela, il faudrait que leurs limites soient prises en compte dans la configuration d’un local. Par exemple, elles devraient se mouvoir aisément dans les pièces régulièrement fréquentées comme les toilettes et la salle de bains.

En général, les personnes à mobilité réduite se déplacent à l’aide de béquilles, de déambulateurs ou d’un fauteuil roulant. En raison de cet état de choses, elles ont besoin de plus de place dans leurs mouvements quotidiens. Il est donc important de tenir compte de ce facteur dans la configuration de l’appareillage sanitaire. Dans des endroits publics ou privés, il y a des mesures précises à respecter, pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’avoir accès aux dispositifs sanitaires. Par exemple, il est recommandé de prévoir une marge de 70 centimètres pour le passage éventuel des jambes en cas de fauteuil roulant.

En outre, en raison de leur handicap, les personnes à mobilité réduite ne peuvent pas atteindre la même hauteur qu’une personne valide. Alors, ce paramètre devrait également être pris en considération dans l’installation des équipements sanitaires dans les toilettes ou la salle de bains. Les normes s’y rapportant recommandent que la distance entre ces dispositifs et le sol devrait osciller entre 90 centimètres et 1,30 mètre. De plus, ils doivent pouvoir être utilisés aussi bien en position debout qu’assise.

Si ces exigences ne sont pas respectées, les personnes invalides auront de sérieuses difficultés à se servir des équipements sanitaires. Il est donc important d’y mettre un point d’honneur lors de leur installation dans tous types de local.

Dispositifs sanitaires pour handicapés

Installation dispositifs sanitaires pour handicapésOn peut prendre plusieurs dispositions pour aider les personnes handicapées à se sentir à l’aise dans les pièces sanitaires. Outre le respect des dimensions requises, il faut également installer des dispositifs adaptés à leurs limites. En effet, il existe un éventail d’équipements parfaitement adaptés pour une mobilité aisée de ces personnes dans les toilettes et les salles de bains. Chacun d’eux répond à un besoin particulier qui est présent tant chez les personnes valides que chez celles à mobilité réduite.

La baignoire à porte

Le quotidien d’une personne à mobilité réduite est nettement différent de celui d’une personne valide. Cela se remarque dans les dispositifs sanitaires conçus pour cette catégorie de personnes. C’est ainsi que pour prendre un bain, une personne handicapée serait plus à l’aise dans une baignoire à porte. Ce dispositif a la même fonction qu’une baignoire normale. Toutefois, une entrée y est prévue sous forme de porte, afin de faciliter au malade la transition entre son fauteuil roulant et la baignoire.

Le lavabo PMR

Cet équipement diffère de la forme standard au niveau de la forme, l’installation et la technicité. Concernant la forme, on en distingue qui sont extra-plats, ronds, ovales et rectangulaires. Pour ce qui de l’installation, on peut les suspendre au mur ou les poser au sol. S’il y a des réglages électriques, ceux-ci devraient être accessibles aux personnes handicapées. La robinetterie disponible sur le lavabo PMR n’est pas choisie au hasard. Les robinets thermostatiques sont à privilégier. Aussi, il faudrait opter pour ceux qui ont un levier allongé. Cela permet aux utilisateurs de régler aisément la température de l’eau.

Les barres d’appui

Il est évident qu’un handicapé a besoin de soutien dans la plupart de ses mouvements. Pour leur faciliter la vie au maximum, les fabricants ont conçu des barres d’appui qui remplissent justement cette fonction. Résistants et moyennement épais, ces dispositifs peuvent être fixés près du WC, de la baignoire, ou de la douche. De ce fait, la personne handicapée n’a pas forcément besoin d’une assistance humaine lors de sa toilette ou de son bain. Les barres d’appui peuvent être installées verticalement, horizontalement ou obliquement.

Le rehausseur de toilettes

Les personnes handicapées ne peuvent pas utiliser un WC standard. C’est pourquoi, il existe une forme plus de WC plus adaptée à leurs limites ; il s’agit du rehausseur de toilettes. Ce dispositif sanitaire permet à ces personnes de s’asseoir et de se lever plus facilement grâce aux accoudoirs prévus pour les deux mains. De surcroît, sa forme anatomique accroît le confort des découpes à l’avant et à l’arrière pour une meilleure hygiène intime. C’est une preuve palpable que tout est mis en place pour que les personnes invalides ne se sentent pas lésées, surtout dans leur vie privée.

Bienfaits des équipements sanitaires pour personnes handicapées

Appareillage sanitaires pour handicapésDe nos jours, il est désormais possible pour une personne à mobilité réduite de vivre seul. En effet, on note une panoplie de dispositions qui contribuent grandement à les rendre autonomes. Pour preuve, leurs limites sont prises en compte dans la configuration des installations sanitaires, que ce soit dans les bâtiments publics ou privés.

Notons que les préceptes pour personnes à mobilité réduite rappellent qu’une telle personne doit pouvoir entrer, circuler dans une pièce sanitaire et en sortir dans les conditions normales de fonctionnement. Elle doit aussi bénéficier de toutes les prestations offertes au public en vue desquelles les installations des toilettes ont été conçues. Alors, il est du devoir de tout architecte ou constructeur d’en tenir compte.

Ne plus pouvoir se déplacer comme tout le monde, ne signifie pas qu’on n’a plus de droits. Être dépendant sur le plan intime, c’est la moindre des choses à accorder aux personnes à mobilité réduite. Alors, l’installation d’équipements appropriés à ce propos est fortement recommandée. Cela permet à ce que cette couche de la société se sente valorisée et épanouie malgré les différences anatomiques.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer