Tubage de conduit de cheminée

Dans certaines maisons, il est très courant de voir des conduits de cheminée trop anciens, non étanches et souvent trop grands. De tels conduits ne sont pas conseillés, car ils provoquent dans la plupart de cas une surconsommation d’énergie, et des déperditions de chaleur. En plus de cela, ils sont un risque d’intoxication ou d’un incendie. Cependant, pour profiter de nouveau des avantages d’un bon système de chauffage, pas la peine de changer de cheminée. Tout ce que vous avez à faire pour redonner une seconde jeunesse à votre appareil, c’est de réaliser un tubage de conduit.

Pourquoi faire un tubage de conduit de cheminée ?

Tuber un conduit de cheminée, c’est insérer un tube dans le conduit de la fumée de celle-ci afin d’optimiser son rendement et protéger aux mieux les résidus. Eh oui, cette opération vous permettra d’être bien au chaud pendant l’hiver.

En effet, le tube nouvellement installé, va couvrir le conduit, depuis la sortie de la fumée jusqu’au système de chauffage, ce qui va améliorer sans aucun doute les performances de l’appareil et résoudre le problème d’étanchéité ainsi qu’optimiser le tirage. Aussi, ce tubage va protéger le conduit contre la corrosion et les bistres. Pour couronner le tout, avec cette opération, adieux les déperditions d’énergie et bienvenu l’économie d’argent.

Tubage de conduit de cheminée : pour qui ?

tubage de conduit de chemineeAvant de se lancer dans la réalisation de ce projet, il faudrait savoir qu’il existe des cas pour lesquels faire un tubage est une obligation. Ainsi, si vous avez chez vous une cheminée à foyer fermé ou un poêle, faire un tubage est obligatoire. En effet, ce type de foyer produit plus de chaleur, ce qui permet la montée rapide de la température. Comme conséquence, les risques d’incendie sont nettement plus élevés. C’est pourquoi, faire un gainage (autre appellation du tubage) est fortement recommandé, voir obligatoire. Le tube inséré ici, aura donc pour but de supporter la chaleur.

Par contre, pour une cheminée à foyer ouvert, cette pratique est interdite, car le tirage a déjà été prévu lors de la construction. Cette opération n’aura aucun effet positif, mais pourra entraver le tirage du foyer. Toutefois, il existe des exceptions. Si la cheminée à foyer ouverte est équipée d’un insert ou que son conduit n’est plus étanche dans ce cas, réaliser un tubage est alors fortement recommandé. Ainsi, non seulement il limitera les risques d’incendie et d’intoxication, mais aussi, la résistance de l’appareil de chauffage à la chaleur de la fumée sera très bien optimisée. Quoique, le tubage est une opération obligatoire pour les nouvelles installations.

Les normes et lois en matière de gainage de cheminée

La réalisation d‘un tubage de conduit de cheminée doit être conforme aux normes en vigueur. La norme la plus connue est NF DTU 24.1 qui traite tout ce qui concerne l’installation des conduits de fumée et ouvrage de fumisterie. Elle fixe les caractéristiques, définit les types de matériaux, dispositifs d’installation et des composants. Aussi, ces normes ont été instaurées pour que les produits respectent les exigences de qualité, sécurité et fiabilité. Voici les points essentiels à retenir lors de la réalisation du tubage:

  • Tout tubage doit impérativement se faire sur toute la longueur du conduit et non pas une seule partie.
  • L’angle du tubage ne doit en aucun cas aller au-delà de 90°.
  • Il est nécessaire d’assurer la ventilation du conduit maçonné, tant sur la partie haute que sur celle du bas
  • Un test d’étanchéité doit être fait après l’installation du tubage, ainsi que tous les 3 ans

Hormis les normes, il y aussi les lois qui ont été promulguées pour les nouvelles installations. Il s’agit notamment de celle rendu public le 31 août 2006. D’après cette loi, les nouvelles cheminées devront avoir un conduit de fumée allant du plancher à la toiture et ce, peu importe le type de chauffage. Cependant, cette loi prévoit aussi deux cas de figure où il est strictement interdit de faire un tubage de conduit de fumée : les conduits de cheminée Shunt, encore appelé conduits collectifs et les conduits de fumée Alsace.

Les différents types de tubage

Différents types tubage  de conduit de chemineeEn fonction du type de chauffage de votre logement, vous avez le choix entre deux types deux solutions pour tuber le conduit de votre cheminée : le tubage rigide et le tubage flexible

  • Le tubage rigide : c’est le plus approprié pour tuber un conduit droit. Il est aussi largement préféré dans les cas où il y a l’absence de conduit existant. Ici, le matériau utilisé est l’inox pour un tubage allant jusqu’à 1 mètre de hauteur. Il existe en simple ou en double paroi
  • Le tubage flexible : c’est le plus pratique. Il est très facile à installer et est par-dessus tout moins cher. Souple, ce type de drainage va avec les conduits dévoyés, solution idéale pour ceux qui veulent rénover leur ancien conduit de cheminée. Le matériau utilisé est toujours l’inox, mais contrairement au tubage rigide qui a une dimension allant jusqu’à 1 mettre, ce drainage-ci par contre est fait sur-mesure. Il existe en simple et en double peau.

Installation d’un tubage de fumée

Installation tubage fuméeC’est une opération à la portée de tout le monde. Cependant, pour plus d’efficacité, il est préférable de le confier à un professionnel, car celui-ci maîtrise parfaitement les normes en vigueur.

Pour commencer l’opération, un ramonage de conduit et si possible, le débistrage mécanique s’impose. Ces deux opérations permettront de rendre votre conduit propre. Par la suite, vous pouvez utiliser un tube flexible ou rigide, selon votre système de chauffage. Peu importe le tubage adopté, le diamètre du tuyau doit être soit inférieur ou égal à celui de votre système de chauffage. Surtout, tenez compte des normes en vigueur lors du travail.

Aussi, l’assemblage du tubage doit être en fonction des dimensions de votre conduit existant. Comme conseil, mieux vaut utiliser les raccords provenant d’un même fabriquant.Une fois l’assemblage effectué, vient l’étape du passage du conduit. S’il s’agit d’un tubage rigide, il serait mieux de passer par le bas de la cheminée. Ainsi, le l’assemblage du tubage sera progressivement, au fur et à mesure qu’un le monte vers le haut. Par contre, s’il s’agit d’un tube flexible, l’idéal serait de la passer par le haut.

Une fois le passage du tube, il faudrait maintenant fixer le tubage. Pour cela, vous pouvez vous servir du collier de fixation afin de fixer la partie haute du tubage. Pour la partie basse, il faudrait simplement raccorder le flexible à un élément rigide avec le collier à griffe et l’installation est terminée. Le conduit est totalement gainé ; il faudrait alors raccorder votre appareil afin de profiter de sa source de chaleur sans craindre aucun incendie.

Le ramonage: opération d’entretien

Le ramonageUne fois l’installation du gainage de fumée, il ne faudrait pas rester les bras croisés. De temps à autre et plus précisément à la fin du printemps ou au début de l’été, il faudrait entretenir son chauffage, ce qui passe nécessairement par le ramonage. Pour ce faire, vous devez brosser (avec la brosse de ramonage encore appelé hérisson) la cheminée, les tuyaux de raccordement ainsi que les conduits de fumée. Ces parties de votre système doivent être exemptes de toute saleté. Ainsi, les risques d’incendie, d’intoxication et les refoulements d’odeurs seront nettement évités.