Installation sanitaire

Les appareils ménagers qui sont dans les maisons sont dotés chacun d’un système d’installation sanitaire approprié. L’approvisionnement en eau potable requiert donc un long processus de traitement et de distribution. De la société de distribution au consommateur final, des matériaux divers (compteur d’eau, suppresseurs, réducteurs de pression, anti-bélier, clapet anti-retour, filtre anti calcaire adoucisseur) et variés issues de la haute technologie et de la science, sont utilisés pour mener à bien les installations sanitaires d’eau. En plus de cela, un règlement départemental sanitaire a été élaboré pour imposer le respect des lois en matière d’hygiène et de la salubrité, et pour renseigner sur les droits et devoirs des différents partis (propriétaire et locataire d’un local) lors d’un conflit.
Eléments d'installation sanitaireAinsi, chaque mairie doit s’assurer que l’alimentation en eau potable et l’évacuation des eaux usées se passent en conformité avec les règlements, car toute violation sera sanctionnée par des paiements des amendes. Il est donc vital de connaitre les différents éléments constitutifs des installations sanitaires, de savoir le processus de traitement des eaux potables, d’avoir des connaissances sur l’eau chaude sanitaire et la récupération eau de pluie.

Compteur d’eau

Le compteur d’eau est un appareil de mesure permettant d’évaluer en m³ la consommation d’eau d’une installation. Il existe plusieurs types de compteur : Compteur de vitesse, Compteur volumétrique, Compteur de calories, qui, sont divisées ainsi en 2 genres (le compteur principal : est celui auquel est connectée l’arrivée d’eau destinée à approvisionner le site (villas, industries, sociétés agricoles), il appartient à la société d’eau et le compteur divisionnaire : qui est celui situé après un autre compteur, celui-ci appartient et est sous la charge du consommateur final).

Installation d’un compteur d’eau

Après s’être abonné dans une société d’eau quelconque, l’installation d’un compteur d’eau individuel devient inévitable, et la structure en question doit s’en charger. Sur ce, la surveillance et le calcul exact deviennent de rigueur pour les 2 parties. Le compteur principal, le compteur divisionnaire, le scellé, la douille de raccordement, et un robinet d’arrêt général sont les éléments constitutifs d’une installation de compteurs d’eau.

Entretient compteur

Pour bien entretenir son compteur, il faut le raccorder en aval et selon ses besoins d’un suppresseur, un réducteur de pression, ou un anti bélier, et impérativement d’un clapet anti retour. Une protection thermique est aussi préconisée pour lutter contre le gel. Et pour avoir une eau de bonne qualité, il faut aussi utiliser un filtre anti calcaire ou un adoucisseur d’eau pour son robinet.

Le surpresseur d’eau

Le surpresseur d’eau est un accessoire d’installation d’eaux qui est placé après le compteur, et avant le clapet anti retour. Il est peut être utilisé pour les puits, pour la récupération de l’eau de la pluie, pour la conduite de l’eau dans les pièces des maisons, pour les piscines. Il a pour rôle d’augmenter la pression d’eau dans les différentes canalisations. Il est utile dans les lieux où le débit d’eau est insuffisant. Il est constitué d’une pompe et d’un réservoir, et se lie aux autres appareils grâce à ses manchons flexibles ou souples. Il est conseillé de mettre son surpresseur sur silent-blocs, afin d’être à l’abri des bruits sonores de son démarrage.
Il existe plusieurs types de surpresseurs d’eau : Surpresseur d’eau à variation de fréquence qui permet de faire des modérations d’énergie, Surpresseur d’eau Hydromini Le Surpresseur d’eau Hydroplus et la Pompe surpresseur Altison.

Réducteur de pression

C’est un appareil de réduction de débit d’eau, qui se raccorde directement après le compteur d’eau, et sa puissance varie entre 1.5 et 20 bars. Il est fabriqué en inox, ainsi, il sera protégé d’avance contre la corrosion et l’électrolyse. Contrairement au surpresseur, il ne produit pas de bruit lors de son fonctionnement, et ses composants internes le rendent austère à l’entartrage. En plus il résiste à un climat d’eau de 80° et le clapet anti retour qui s’y trouve bloque l’assomption d’eau jusqu’au réseau. Il peut être manipulé par une vis ou à la main.

Utilité d’un réducteur de pression

Des claquements dans les canalisations se font souvent ressentir, quand on arrête le robinet et cela est effectivement causé par surpression d’eau du réseau. Dans ce cas la nécessité d’acheter un réducteur de pression s’impose. De toutes les façons, il faut toujours préserver ses canalisations des battements éventuels, afin que celles-ci ne s’abiment pas.

Anti bélier

Par définition, un coup bélier, est un retour d’eau qui se fait de l’amont à l’aval et souvent sur des tuyaux verticaux qui possèdent un robinet d’arrêt. Les coups de bélier peuvent sérieusement endommager votre tuyauterie car la pression qu’elle exerce est très forte et elles produits des grondements assourdissants dans les canalisations. Un robinet peut aussi avoir un coup de bélier lorsqu’il est mal installé ou usé et pour remédier à cette situation, il faut juste remplacer ou dépanner celui-ci.
Afin d’éviter ce type de problème, des anti béliers à ressort ou à réserve d’air ont été créer pour empêcher les retours d’eau garantissent ainsi, un circuit de ravitaillement en eau maximal.
On distingue plusieurs sortes d’anti bélier : à ressort qui est poussé par un piston séparant le réservoir d’eau et à membrane qui sépare l’eau d’un réservoir à gaz ou d’eau sous pression. On peut citer par exemple : les anti bélier laiton à surface et les anti bélier à réserve d’air mâle.

Clapet Anti-Retour

Un clapet anti-retour est un dispositif permettant de contrôler le sens de circulation de l’air, du gaz ou d’un fluide quelconque, ainsi, il comprime et bloque le flux si celui-ci vient à s’inverser.
Il existe plusieurs types de clapet anti-retour, parmi lesquels : l’anti-retour à clapet guidé qui est employé sur la conduite horizontale et verticale et dont la rapidité de fermeture peut être fonction du ressort, le Clapet anti-retour à battant employé pour une fréquence de manœuvre faible dont la fermeture est contrôlée, le clapet anti-retour à double battant qui permet de contourner les coups de bélier, le clapet anti-retour à bille qui est parfait pour les fluides agressifs ou chargés, donc le verrouillage se fait par un contact sur un siège conique, le clapet à disques concentriques, adoptés pour les rythmes élevés, il peut être utilisé dans le système du dispositif de climatisation d’automobile.

Caractéristique clapet anti-retour

Il s’installe dans le mur d’un local, son dessus transparent permet une perquisition visuelle et un nettoiement facile.
Ayant un passage libre, la circulation d’air est sans bornes, donc aucun engorgement ne peut se former en son sein. Il se ferme automatiquement quand l’égout entame le refoulement, et sa tige de nettoyage n’est pas un obstacle à l’insertion ou au retrait du câble.

Traitement des eaux potables

On considère comme eaux potables, toutes celles qui répondent aux caractéristiques en ce qui concerne la concentration des chlorures, le PH, la température, etc. Une eau limpide et pure à vue d’œil n’est pas forcément potable, elle peut contenir des parasites, bactéries ou virus. Le choléra, la fièvre typhoïde, la dysenterie, les hépatites bactériennes, les kystes, les parasitoses intestinales. Les maladies causées par une eau non potable, même la nature peut subir la pollution à cause d’une eau de mauvaise qualité. Il est donc impératif, de prendre beaucoup de précaution lors du traitement et la distribution d’eau potable, car la vie des gens en dépend. Plusieurs outils de traitement d’eau secondaire ont été mis en la disposition des consommateurs pour pallier à toute insuffisance de la qualité de leurs eaux. On peut ainsi citer le filtre anti calcaire et les adoucisseurs.

Étapes de traitement d’eau par la société de distribution

L’oxydation : elle permet d’éliminer aisément à l’aide du chlore ou l’ozone, les matières organiques, ou l’ammoniaque, du fer, du manganèse, etc.
La clarification : Elle a pour but d’éliminer toutes les particules en suspension qui ont résisté à l’oxydation. Pour ce faire, il est indispensable de procéder à la floculation à l’aide d’un produit chimique appelé coagulant. Ainsi, tous ces corps indésirables, seront décantés et filtrés l’usage du coagulant,
la désinfection : cette dernière étape consiste à supprimer les bactéries et virtus grâce aux rayonnements ultraviolets.
Par mesure de prudence, la dureté et l’acidité de l’eau sont corrigées afin de protéger les canalisations de la corrosion ou de l’entartrage. En plus de ces traitements, d’autres outils permettent d’avoir une eau meilleure chez soi, c’est le cas du filtre anti calcaire et de l’adoucisseur d’eau.

le filtre anti calcaire

C’est un appareil conçu pour empêcher le dépôt du calcaire dans les canalisations. Sur ce, le calcaire ou tarte une couche de minéral contenant du carbonate de calcium et de magnésium. Sa présence dans les canalisations est boostée par une température élevée ou brutalement basse, et vice-versa, le gaz carbonique et la durée des cristaux dans les canalisations. Ainsi, plus une eau est dure, plus la tarte s’augmente dans les installations sanitaires.
Il est corrélativement efficient, pour les systèmes de chauffage, pas pour les pommos de douches et les mousseurs. Il suffit d’un simple contact avec l’air pour que le calcaire prenne place sur vos installations sanitaires, alors, le filtre anti tare vous aidera à combattre ce problème. Il existe 2 sortes de calcaire, l’anti calcaire magnétique et l’anti calcaire électronique.

L’adoucisseur d’eau

Mesurer à l’aide d’un titre hydrotimétrique(TH), la dureté de l’eau est réduite par un appareil appelé adoucisseur d’eau. Il existe plusieurs types d’adoucisseurs: sans sel, d’eau électronique osmoseur d’eau sans électricité au CO2 d’eau magnétique. Grâce à ces appareils, l’eau est plus douce, et par conséquent, les installations sanitaires sont plus durables et saines.
Pour pouvoir utiliser un adoucisseur d’eau à long terme et conserver son efficacité, il faut bien l’entretenir régulièrement, et cela nécessite d’y afférer un budget assez consistant. Sur ce, le remplacement des pièces de fonctionnement ou d’usure est impératif, afin d’empêcher l’usure de son appareil.

Eau chaude sanitaire

En plomberie, c’est une eau réchauffée par diverses énergies (le soleil, l’électricité, le gaz ou le fioul) utilisée à des fins domestiques (douche, baignoire, lavabo, évier, lave-vaisselle, et autres) et ce, à travers les différentes canalisations respectives. Elle peut s’obtenir par un chauffe-eau immédiat ou stocké dans un ballon à isolation thermiquement. Dans le dernier cas, la production d’eau chaude peut être assurée soit par une résistance électrique interne au ballon, soit par une chaudière ou capteurs solaires.

Récupération eau de pluie

Les factures d’eau coûtent de plus en plus chères, et pour pallier à ce problème, une technique de récupération d’eau de pluie a été mise à jour, afin que les usagers puissent faire des économies. Ceci limite aussi les conséquences des rejets d’eau pluviale en milieu citadin, vu que l’imperméabilisation des sols entraine souvent des inondations. La récupération d’eau de pluie permet aux usagers de faire des économies et de préserver la ressource en eau Les méthodes d’utilisation de l’eau de pluie sont explicitées dans l’arrêté du 21 août 2008, publié au JO n°0201 du 29 août 2008.Ainsi, la récupération d’eau de pluie peut être entrée ou aérien et permet d’arroser les jardins, les plantations, de nettoyer les carrelages, la lessive, vaisselle, et pour l’évacuation des déchets WC.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer